Déplier/replier le menu
Vine : un outil indispensable de vidéo sociale

Êtes-vous SO Vine ?

Rachetée par Twitter fin 2012, Vine est une application de partage de vidéos permettant de filmer des séquences d’un maximum de 6 secondes et de les partager sur la plateforme de microblogging. L’application est disponible pour le moment sur iPhone et iPod Touch.

Tout comme sur Twitter où les messages sont limités à 140 caractères, Vine propose donc un format court pour les vidéos. Et ces vidéos qui tournent en boucle, ont un côté Gif  très amusant. Et très en vogue !

LIRE LA SUITE
Si une image vaut 1000 mots, combien de mots vaut une vidéo ?

SOWINE-Video-Wine-Marketing 

La publication de contenus vidéos sur le vin est en pleine
explosion sur le Web. Après l’engouement pour les blogs écrits, une nouvelle
famille de plateformes de communication prend actuellement son essor sur
Internet : les vlogs, ou video blogs.

Les
consommateurs, quant à eux, semblent vite avoir pris goût aux nouvelles
possibilités offertes par ce support de communication : selon le baromètre
SOWINE/SSI 2010 -lire ici-,
la présence de contenu vidéo arrive en 3e place des critères les plus recherchés par les internautes
lorsqu’ils visitent des sites de producteur, tout juste derrière l’ergonomie du
site et la qualité des images.

Le monde
anglo-saxon semble l’avoir bien compris depuis quelques années déjà. L’ami Gary
Vaynerchuk, dont j’ai déjà parlé ici, ici et ici
est bien évidemment une des
figures de proue du mouvement, proposant, en plus de son billet vidéo quotidien,
des dégustations en direct par l’entremise du site ustream
. Même les réputés magazines Wine Spectator et Decanter sont entrés dans la danse, avec des contenus vidéos qui
vont d’entrevues avec les vignerons aux dégustations commentées à des concours de vidéastes amateurs devant proposer une vidéo originale et
amusante liée au monde du vin.

SOWINE_VinomaniacTV

Du côté des
francophones, le train a mis plus de temps à se mettre en marche mais le
contenu qu’on y trouve n’en est pas moins intéressant. Que ce soit du
côté des sites marchands -notamment Millésima qui propose des visites vidéos
de plusieurs domaines
ou des amateurs -impossible de
passer à côté du vent de fraîcheur apporté par la Québécoise Aurélia
Fillion et ses chroniques Bu sur le Web-,
l’utilisation du média vidéo
permet de dynamiser et de revitaliser le discours sur le vin. Dans la même
veine jeune et énergique, soulignons les youwinecasts de youwineblog, ou encore le lancement récent de
vinomaniac.tv,
la première WebTV consacré
entièrement aux vins français et à destination d’un public international, majoritairement
anglophone. Ses deux créateurs, Sébastien Burel et Liz Foucher-Créteau, ont
sillonné la France viticole et proposent, en plus des dégustations
filmées au cours de leurs pérégrinations, de rencontrer des professionnels du
secteur, qu’ils soient vignerons, chefs ou amateurs passionnés.

SOWINE_bu-sur-le-web

Cela dit, les
réelles valeurs ajoutées amenées par la vidéo -possibilité de faire voyager le
spectateur, de livrer un contenu qui soit monté et édité pour lui conférer un
style impossible à instaurer à l’écrit, de proposer des rencontres humaines
plus vivantes- doivent obligatoirement être intégrées dans le contenu mis en
ligne, faute de quoi le rendu risque de tomber à plat. À cet égard, certains
ont encore des progrès à faire, notamment ces publications
qui, jusque là, n’utilisent la vidéo que pour redire tout haut ce qu’elles ont écrit déjà dans leurs pages.

Un mot au
passage sur Edonys -lire aussi ici-,
la chaîne de télévision
spécialisée sur le vin qui doit être mise à l’antenne d’ici la fin de l’année
2010. Si le CSA semble vouloir camper sur sa position de refuser le droit
d’émettre depuis la France, la volonté de traiter le sujet vin par l’entremise
de contenu vidéo demeure toujours aussi vive. Malgré les contraintes imposées
par la législation française, les tenants du projet se disent déterminés à émettre leur
contenu, quitte à le faire depuis d’autres contrées. Une aventure à suivre de près…

LIRE LA SUITE