Déplier/replier le menu
Créativité publicitaire dans les alcools : un spot décalé pour 1664 par Eric Cantona.

A plusieurs reprises sur ce blog, nous avons eu l’occasion de célébrer la créativité publicitaire des bières s’exprimant dans la publicité et la communication des alcools. Voici une nouvelle occasion de s’en féliciter et de la saluer avec le retour de Monsieur Cantona en pub TV. Un spot parodique à l’accroche finale « A Taste Suprême » dédié au marché britannique diffusé en primeur ce soir 4 février sur SKY

A l’heure où l’on voit renaître l’expression d’une fierté patrimoniale assumée et poussée en communication, avec par exemple des photos de producteurs exprimant leur savoir-faire sur nos packaging alimentaires, c’est un hommage appuyé et décalé aux faiseurs de la bière. Le parallèle proposé avec l’idolatrie des sportifs super-stars n’en est que plus savoureuse. Vive les fermiers d’Alsace !!! Cheers!

Sources : Stratégies.fr / thedrum.com
LIRE LA SUITE
Classement des marques d’alcool : Interbrand « Best Global Brands 2011″

SOWINE-BestGlobalBrands

Interbrand a publié son nouveau classsement 2011 des marques les plus performantes.

Les américains trustent toujours les dix premières places de ce palmarès avec une emprise toujours forte des valeurs technologiques : IBM (#2), Microsoft (#3), Google (#4), Intel (#7), Apple (#8) et HP (#10), même si Coca-Cola conserve sa première place.

S’agissant des marques d’alcool, voici les sept qui figurent dans ce TOP 100 (à comparer avec le classement de l’an dernier), le palmarès étant préparé selon une métholologie privilégiant la valorisation financière.

SOWINE_budweiser #29 BUDWEISER (gain d’une place) : les consommateurs continuent de voir Budweiser comme la bière par excellence, en particulier aux USA. Et pourtant, la concurrence a rendu l’exercice de différenciation plus difficile. Pour revitaliser la marque et lui permettre de renouer avec ses consommateurs, Budweiser a refondu son logo, sa canette et son packaging en 2011. Un QR-Code a été placé sur le pack pour une communication directe avec le client. Si sa croissance au Brésil s’est ralentie, la marque poursuit son développement en Amérique Latine et en Chine, deux relais de croissance très importants. Sur son marché domestique, Budweiser s’est concentrée sur Bud Light. Sponsor exclusif de la NFL et une pression promotionnelle forte servent à renforcer la relation entre la bière et les fans de sport.

SOWINE_moet_chandon #77 MOËT & CHANDON (gain de deux places) : la maison de champagne continue de mettre à profit son positionnement sur l’axe glamour / célébrités / qualité sur l’ensemble des points de contact. La campagne 2011 avec Scarlett Johansson (lire ma note à ce sujet) a été relayée sur tous les médias (print, outdoor et online). Le choix du lieu, le Trianon, fait écho au patrimoine de Moët & Chandon, et renforce ainsi son statut de marque de luxe. Sponsor de l’US Open, de grands festivals de cinéma et de lieux prestigieux où il fait bon être vu, la marque maintient une forte visibilité.

SOWINE_jackdaniels #78 JACK DANIEL’S (reste à iso) : Les consommateurs continuent de considérer Jack Daniel’s comme une marque patrimoniale avec un héritage porteur. Cette année encore, la gamme des spiritueux Jack Daniel’s enregistre de bons résultats. Les extensions de marques, tel le « Jack Daniel’s Tenessee Honey », ont été bien accueillies, et de grands lancements produits sont anticipés en 2012, utilisant à la fois la publicité traditionnelle et les réseaux sociaux, dont Twitter et des vidéos ciblées sur Facebook. Jack Daniel’s est donc en développement au niveau mondial, particulièrement en Europe occidentale et dans les régions à forte croissance, comme le Mexique et la Turquie.

SOWINE_corona #86 CORONA (chute d’une place) : la marque continue à asseoir un positionnement unique basé sur sa philosophie « vivre dans l’instant ». Le numéro un de la bière au Mexique, et numéro un de la bière importée en Australie et en Amérique du Nord, est associé à un style de vie décontracté, aux vacances, à la relaxation à travers ses symboles emblématiques, telles la tranche de citron vert et la plage. Ces symboles sont repris à chaque point de contact, aussi bien au niveau des réseaux sociaux qu’au niveau de la publicité traditionnelle. La marque a néanmoins su faire évoluer ses messages, en invitant même ses fans, dans ses récentes campagnes, à trouver « leur propre plage ». Cette année, Corona a annoncé sa plus grande promotion encore jamais organisée, offrant une chance pour ses clients de gagner l’un des 100 voyages au Mexique mis en jeu.

SOWINE_johnniewalker.gif #88 JOHNNIE WALKER (gain de 4 places) : la marque se développe au niveau international. La stratégie consistant à aller au-delà de la distribution de whisky et de faire appel à une classe moyenne émergente commence à être rentable dans des régions comme l’Amérique Latine et la Chine. Aux Etats-Unis, les offres sur les produits premiums de la marque ont obtenu de bons résultats, et Johnnie Walker s’est concentré sur la communication, ce qui a d’autant plus élevé le statut de la marque. En Chine, particulièrement, on commence à voir se développer plus de fidélité à la marque. Une ambitieuse campagne basée sur les réseaux sociaux, « Mots du voyage », qui raconte l’histoire de 12 pionniers chinois, a grandement stimulé sa visibilité dans la région, et a rendu la marque plus accessible. De plus, une stratégie « go-to-market » améliorée en Inde a aidé la marque, où elle détient un statut iconique.

SOWINE_smirnoff#89 SMIRNOFF (reste à iso) : bien que le marché de la vodka soit ultra concurrentiel, Smirnoff obtient de bons résultats. Des dispositifs excitants, telle la campagne ‘I choose‘, et l’émission de téléréalité « Master of the Mix », ont continué à renforcer la part de voix de la marque. Tout en restant le leader du marché américain, Smirnoff se développe sur les marchés émergents, où le développement des classes moyennes sont en pleine expansion. La marque continue de mener une stratégie très visible de soutien par des célébrités. Elle a annoncé récemment un partenariat avec Madonna dans le prochain épisode de la Smirnoff « NightLife Exchange », et a établi un partenariat avec Pharell Williams pour sa campagne « Start Pure ».

SOWINE_heineken #91 HEINEKEN (gain de 2 places) : les acquisitions sur les marchés émergents se poursuivent cette année, après l’achat en 2010 de Femsa Cerveza, qui rééquilibre le portefeuille sur une base européenne en baisse constante. La marque s’est intéressée à l’Afrique cette année, gagnant en capacité de production au Nigeria, et en entrant sur le marché du Sud Soudan via le rachat deux brasseries éthiopiennes. Par ailleurs stable au Brésil, où elle est fort présente depuis de nombreuses années, la marque continue d’expérimenter l’utilisation des médias sociaux. Heineken est actuellement en discussion avec Facebook concernant un accord publicitaire de plusieurs millions de dollars, a obtenu plus tôt dans l’année un accord avec Google sur une campagne, et se concentre sur la diffusion de clips sur Youtube dans le but de toucher l’importante cible des vingtenaires. En outre, son engagement sur la Ligue des Champions UEFA continue de construire la présence mondiale de la marque. Heineken accroit également ses efforts au niveau éco-responsabilité avec son programme sur 10 ans : « Brewing a Better Future ».

Au delà des débats sur la méthodologie employée pour les classifier et le caractère très US-centric de l’étude, je note que de nombreux commentaires explicatifs font écho aux stratégies d’activation de ces marques sur les réseaux sociaux, laissant à penser que la stratégie sociale est aujourd’ui déterminante de leurs succès respectifs et que l’interaction avec les fans et les communautés concernés impacte directement leur valorisation (voir aussi l’importance des campagnes sociales en publicité ici et ici).

Corona continue à asseoir un positionnement unique basé sur sa philosophie « vivre dans l’instant ».

Le numéro un de la bière au Mexique, et numéro un de la bière importée en Australie et en Amérique du Nord, est associé à un style de vie décontracté, aux vacances, et à la relaxation à travers ses symboles emblématiques, telles la tranche de citron vert et la plage.

Ces symboles sont repris à chaque point de contact, aussi bien au niveau des réseaux sociaux qu’à celui de la publicité plus traditionnelle.

La marque a su faire évoluer ce message, en invitant même ses fans, dans ses récentes campagnes, à trouver « leur propre plage ».

Cette année,  Corona a annoncé sa plus grande promotion de loterie au détail encore jamais organisée, offrant une chance pour ses clients de gagner l’un des 100 voyages au Mexique mis en jeu.

LIRE LA SUITE
Conférence du LUXE PACK : synthèse de notre présentation sur les tendances packaging des champagnes et spiritueux

BLOG_LuxePack

Comme annoncé ici, nous avons eu le plaisir d’intervenir récemment dans le cadre du LUXE PACK MONACO sur une conférence que nous avons intitulée : « Champagnes & spiritueux haut de gamme : la révolution du design packaging« . Pour multiplier les angles de vue, nous avons choisi de convier deux contributrices au regard et à l’expertise complémentaires : Hélène Grandjean, consultante indépendante et Nathalie Korzin, directrice de l’agence Design & Merchandising POPINKA.

Bouteilles nues, flacons spéciaux, boites cartonnées, packs festifs sur bouteille standard, coffrets cadeaux, packs 2 en 1 avec prime, icebag, coolbox, coffrets réutilisables, bouteilles en série limitée, packs concepts événementiels, co-branding et interventions d’artistes… Quel chemin parcouru depuis les caisses bois ! On n’ose même plus utiliser le terme d’emballage…

Nous avons ainsi illustré à quel point la dimension packaging dans l’univers du champagne et des spiritueux, depuis les dix dernières années, a connu un essor formidable, en partie poussé par le développement des marques de milieu de gamme qui sont venues bousculer les marques de luxe. Du flacon à l’étui, du coffret au pack présentoir glorifyer, le design packaging est bien devenu un véritable outil de communication au service de la marque, pourvu qu’il en respecte les codes, assure sa fonction de base, propose une qualité d’exécution sans faille et se place au service d’un objectif marketing principal établi à l’avance, réclamant des arbitrages budgétaires préalables :

> Les coffrets cadeaux & packs festifs pour assurer les parts de marché aux fortes périodes promotionnelles
> Les éditions limitées destinées aux volumes additionnels et favorisant l’achat d’impulsion
> Les packs concepts ‘hors norme’ créés pour activer la marque en hors-média et créer le buzz en relations presse et relations publiques

Nous avons ainsi rappelé que pour animer la marque en restant dans la cohérence, sans perturber ni l’image ni le positionnement prix, le packaging événementiel se doit de respecter quelques règles élémentaires :

> Rester un  packaging : ne pas être « gratuit » mais toujours être fonctionnel, au moins dans une fonction display.
> Rester sous la marque ombrelle : respecter ses codes.
> Rester en arrière plan du produit : assurer réassurance et légitimité.
> Rester à côté de la gamme permanente : nourrir la marque, ne pas la diluer (critères quanti : % max des volumes, critères quali : création-filiation )

Afin d’assurer la promesse de visibilité de la marque, en soignant clarté de l’offre et praticité de présentation, nous avons également traité la question de l’environnement de vente, ou comment penser le packaging en intégrant la réflexion sur la façon dont il vivra dans les circuits de commercialisation, que les produits soient distribués en circuit traditionnel ou spécialisé, on-trade ou off-trade, grande surfaces, cavistes ou travel retail. Nous avons par ailleurs choisi de porter une attention particulière aux caisses de transport, parfois délaissées ou peu considérées alors qu’elles jouent souvent un rôle important de présentation en display.

Enfin, nous avons choisi d’insister sur la notion de valeur-ajoutée consommateurs dans le contexte particulier de cette catégorie champagnes et spiritueux haut de gamme où il est donc question de créer du lien avec le consommateur et d’offrir une véritable expérience de marque, tant au moment de l’acte d’achat que sur l’instant de consommation. Et dans cette quête du beau et de l’utile, nous avons relevé trois points tendanciels majeurs qui vont impacter le développement des packs de demain :

1/ Packagings éco-responsables : valeur d’usage et matériaux recyclables. Les consommateurs de champagnes et de spiritueux haut de gamme sont sensibilisés et ont de plus en plus une conscience aiguisée de l’impact environnemental des packs et surpacks. Dans cette course qui frise parfois la surenchère, ils sont devenus attentifs et vigilants à la valeur d’usage et au choix des matériaux. Cette nouvelle donne engage également le cycle de développement des produits et impose une communication dédiée pour traduire cet engagement en matière de conception durable.

2/ Packagings intelligents : contenus de marque et réalité augmentée. De quoi le consommateur a-t-il besoin ? Sinon d’informations et de contenus à réelle valeur ajoutée, tant pour se décider sur le lieu de vente que pour s’inscrire dans une expérience sur les instants de consommation. Si le packaging participe de nourrir, voire de créer, de véritables rituels de dégustation -souvent polysensoriels et intégrant les notions de théâtralisation ou de gestuelle- l’utilisation des nouvelles technologies, notamment les QR-Codes et les applications autour de la réalité augmentée permettent d’amener du ‘rich-média’ et des contenus à valeur-ajoutée aux consommateurs au moment où ils en ont le plus besoin. Ces échanges entre le virtuel et le réel développent la sensorialité et permettent de toucher tous les sens. Ils participent de créer un lien particulier entre la marque et le ‘consom-acteur’.

3/ Packagings relationnels : programmes de fidélité et CRM. Cet axe de développement inscrit la relation avec les consommateurs dans la durée et permet, dans une forme incitative souvent liée à la rareté du coffret, de les transformer en véritables ambassadeurs de la marque. Si la fonction de base du packaging tient à une reconnaissance immédiate en rayon (12 secondes max. accordées), le packaging-objet durable permet de nouer un lien pérenne en proposant des relais vers des programmes de marketing relationnels et des dynamiques CRM de clubs.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter.

LIRE LA SUITE
The Cannes Lions Festival : créativité publicitaire dans les spiritueux et les bières

Alors que VINEXPO battait son plein, une autre grande messe se tenait, cette fois à Cannes : le festival international de la créativité publicitaire aka The Cannes Lions.

Comme chaque année, je vous propose donc un petit panorama de la créativité publicitaire dans les alcools à travers les campagnes réécompensées et les prix attribués (lire ma note sur l’édition 2010). Sans surprise, la tendance 2011 conforte et illustre de nouveau la primauté incontestable des bières, les spiritueux et les vins étant les grands absents du classement.

Dans la catégorie reine des films, et comme pronostiqué ici en janvier, HEINEKEN reçoit un Lion d’Or pour l’excellent THE ENTRANCE, suivi par le remarquable THE DATE (Lion de Bronze). Autre Lion d’Or amplement mérité : le film australien « SLO MO » pour la bière CARLTON DRAUGHT que je vous engage à (re-)découvir ici :

Fait notable, un champagne décroche un Lion de Bronze : NICOLAS FEUILLATTE pour sa campagne japonaise ‘Toast Men’ ou comment promouvoir du Champagne sur la résistance des flutes avec ce slogan : « May your life be blessed with many toasts« . Insolite et iconoclaste :

Au rayon Média, un Lion de Bronze pour la bière CARLSBERG et sa campagne belge ‘Probably the Best Ad in the World‘ reliée au site probablythebestadintheworld.be (vidéo vue +400K fois).

Côté Cyber, un Lion d’Or pour l’initiative HEINEKEN STARPLAYER, une application mobile multi-plateforme et intéractive autour des matchs de football Champions League UEFA. Un dispositif innovant associant les réseaux sociaux autour de cette logique « double-écran » : une première mondiale. Cyber Lion de Bronze pour le design et les illustrations du site BREW BY FEEL de la brasserie australienne CASCADE.

Un Lion de Bronze et ‘Best Integrated Campaign Led by Promotion and Activation‘ pour BUDWEISER ICE COLD et sa campagne BUD ICE COLD INDEX (voir détail ici).

En terme de Design, HEINEKEN est de nouveau saluée, cette fois d’un Lion d’Argent pour sa bouteille événementielle STR BOTTLE qui s’illumine la nuit pour révéler des motifs luminnescents conçus avec une encre UV spéciale.

SOWINE_HEINEKEN_Star

A noter, toujours au rayon palmarès, que l’enseigne Monoprix a été auréolée d’un Grand Prix Stratégies. C’est une récompense ultra méritée qui salue le parti-pris de l’audace et de l’innovation en communication (pour mémoire lire la note J’en ai rêvé, Monoprix l’a fait) – une campagne, qui pour reprendre les mots des membres du jury, donne « une claque à la grande distribution ».

Enfin, pour prendre un peu d’avance sur le prochain palmarès du Festival de Cannes en 2012, je vous propose de visionner cet excellent film du réalisateur Tom Kuntz pour la bière Hahn Super Dry sur le crédo : « Pioneering Beering« . Enjoy!

LIRE LA SUITE
Nothing Compares to Havana : une belle campagne de publicité

SOWINE_Havana5

En ce vendredi, je vous propose de voyager jusqu’à La Havane avec cette belle campagne de publicité sortie fin 2010 pour Havana Club, qui expose des scènes de vie saisies par l’excellent photographe Guy Aroch.

Je trouve l’ensemble très réussi car la campagne propose une belle synthèse de valeurs vraies, d’humour et de moments qui témoignent d’une dimension patrimoniale attachée à l’origine du produit.

Composés en série d’instantanés de la vie quotidienne, les visuels capturent l’essence de la Havane, et reflètent bien les valeurs de cette ville non-alignée : l’humanité, la spontanéité, la créativité, la passion, et la générosité de ses habitants.

Comme une ville exceptionnelle qui a évolué à sa manière, La Havane a crée son propre style, fait de musique et d’art, qui s’exprime donc comme un mode de vie que préempte ainsi la marque dans sa communication.

SOWINE_Havana4

Par ailleurs, au-delà des clichés et des polémiques liés au contexte politique sous-jacent, la signature « Nothing Compares to Havana » distille une belle synthèse de cet esprit unique, de cette attitude rafraîchissante et inspirante : des gens qui restent fidèles à eux-mêmes et apprécient la simplicité de l’interaction humaine dans la vie quotidienne.

En outre, j’aime beaucoup ces slogans et accroches qui inscrivent la marque dans des instants de dégustation et un univers qui ne se prend pas au sérieux :

When you drink, you don’t drive. This might explain the longevity of our cars.
When life hands you a lemon, make a cocktail.
“In Havana, when you can’t find a party, you throw one.”

SOWINE_Havana6

Et bien sûr, cette belle déclaration :
« To go see your friends, don’t go on facebook. You go see your friends. »

SOWINE_Havana7

Cette campagne intégrée ABL/BTL comprend télévision, presse écrite, affichage, pub ciné, et soutien RP. A noter l’intégration des supports d’expression numériques dans le dispositif, en particulier le très beau site web intéractif www.nothingcomparestohavana.com récompensé d’un FWA.

SOWINE_Havana2

Basée sur une galaxie de sites internet, la stratégie digitale de la marque intègre un dispositif très riche et très complet qui s’appuie sur quatre autres sites web distincts :

www.havana-club.com reste la vitrine de la marque, avec le portefeuille produits, le patrimoine et les offres de cocktail.

www.havana-cultura.com met en valeur la culture cubaine contemporaine et présente deux nouveaux artistes en ligne chaque mois.

www.havana-mojito.com, lancé récemment, entend éduquer les consommateurs sur le Mojito cubain authentique, son patrimoine et ses racines.

www.havana-cocteles.com
communique sur le Havana Club Cocktail Grand Prix 2010, avec des informations sur la mixologie, des interviews d’experts reconnus et des collaborations avec des barmans.

SOWINE_Havana1

LIRE LA SUITE
Heineken revient en force avec une nouvelle campagne publicitaire

En 2009, je vous présentais sur ce blog l’excellente campagne Walk in Fridge (revoir ma note Heineken sort du placard et Heineken Walking Fridge) qui a connu un très grand succès populaire et créatif (relire ma note Créativité et efficacité publicitaires dans les alcools)

La bière positionnée au rang #93 dans le dernier classement Best Global Brands des marques d’alcool revient donc cette année avec une nouvelle campagne dans une posture plus sportive, ludique et innovante à laquelle je prédis un grand avenir viral.

Je vous engage donc à voir absolument ce spot intitulé « THE ENTRANCE » qui intègre la nouvelle tagline « Open Your World ». The man made quite an entrance… A visionner sans modération !

Pour consulter l’ensemble de nos posts sur la marque Heineken, cliquez ici.

LIRE LA SUITE