Déplier/replier le menu
Dégustations printanières avec Terres & Vins de Champagne

Chaque année, depuis 6 ans, au mois d’avril, la Champagne voit affluer les professionnels du vin pour une semaine de dégustations devenue incontournable : autant de rendez-vous organisés par des groupes de vigneron(e)s rassemblés sous les appellations « Terres & Vins de Champagne« , « Les Artisans du Champagne« , « Trait d’Union« , « Origines Champagne« , « Génération Champagne » ou encore Passion Chardonnay… pour n’en citer que quelques-uns.

terre-et-vins-affiche

T&V_Affiche_A4

Le point commun de ces dégustations : permettre aux vigneron(e)s de partager leur travail et leur philosophie, dans une approche qui s’est renouvelée depuis quelques années -et permettre aux professionnels de déguster les vins de ces vigneron(e)s « nouvelle génération ».

Pour tous les découvrir, il n’est d ‘autre solution que de passer la semaine complète -généralement autour de la mi-avril- en Champagne. Pour notre part, nous nous sommes attardés lundi 15 avril dernier chez Terres & Vins de Champagne, groupe pionnier de la démarche, dont la journée de dégustation est toujours très attendue et autour duquel s’articule désormais l’ensemble de cette semaine de dégustations « en primeurs ».

Au sein du collectif « Terres & Vins de Champagne » se retrouvent des artisans du champagne reconnus pour la qualité de leur travail : Pascal Agrapart, Françoise Bedel, Raphaël et Vincent Bérèche, Delphine et Francis Boulard, Emmanuel Brochet, Alexandre Chartogne, Vincent Couche, Laure et Pascal Doquet, Jean-Baptiste Geoffroy, Etienne Goutorbe, Olivier Horiot, Cyril Jeaunaux, Valérie et Benoît Lahaye, Aurélien et Thierry Laherte, Vincent Laval, David Léclapart, Marie-Noëlle LedruDominique MoreauFranck Pascal, Olivier Paulet, Elodie et Fabrice Pouillon, Benoît Tarlant.

Au-delà de la diversité et de la qualité des vins proposés, toujours au rendez-vous, c’est la démarche en communication, particulièrement originale, qui nous a également marqués cette année : s’y retrouve toute la philosophie de Terres & Vins de Champagne, autour des valeurs de qualité, de convivialité, d’humanité, de goût pour la diversité, de passion, de partage et de travail bien fait, avec cette touche d’humour caractéristique que l’on retrouve aussi chez chacun(e) des vigneron(e)s du groupe.

C’est le photographe Baudouin qui a réalisé l’affiche « officielle » du salon : un portrait un peu particulier du dernier arrivé dans le collectif, Emmanuel Brochet, issu de la série de portraits réalisés en parallèle par le photographe, qui a ainsi mis tout son talent au service de la personnalité de chacun des vigneron(e)s -à découvrir ci-dessous.

En parallèle, le collectif a choisi de faire parler de lui via le support vidéo et deux films qui traduisent parfaitement l’esprit de ces vigneron(e)s atypiques. Je vous invite à découvrir ici, si vous ne les avez pas encore vus sur les réseaux sociaux, le film « teaser » (« Rue de la Révolution ») et le film portraits (« All Together ») :

Ce choix en termes de communication me semble non seulement pertinent mais aussi parfaitement pensé pour marquer les esprits : toute l’humanité du collectif est là, et le support est une véritable invitation à venir rencontrer les vigneron(e)s et à découvrir le fruit de leur travail.

Et pour traduire l’ambiance du salon Terres & Vins de Champagne, voici le best-of, toujours en vidéo :

Rendez-vous l’année prochaine !

T&V_5

T&V_3

T&V_4

T&V_10

T&V_9

T&V_11

T&V_12

T&V_1

T&V_2

T&V_6

T&V_8

T&V_7

Photos @Baudouin DR

LIRE LA SUITE
« Le Bar Project » by Ballantine’s : parlez-vous start-up ?

Depuis le 3 février dernier, la marque de whisky Ballantine’s (groupe Pernod) propose à chacun de réveiller son esprit entrepreneurial pour imaginer son concept de bar idéal. À chacun ? En réalité, ce sont surtout les jeunes entrepreneurs qui sont la cible de cette opération de brand content ingénieuse.

SOWINE-Ballantines-BarProject1

LIRE LA SUITE
Sixième édition des Menus de Légende : G.H.Mumm revisite les dîners de faveurs

Ce mercredi était lancée, au restaurant l’Apicius (Paris 8e) et en présence de journalistes et blogueurs, la sixième édition des Menus de Légende. Chaque année, les Menus de Légende de G.H.MUMM proposent, sur une idée de SOWINE, un voyage savoureux autour des Grands Crus de la célèbre Maison de Champagne -lire nos notes à ce sujet ici, ici et ici. Tour à tour, des Chefs prestigieux ont ainsi revisité les menus de l’Elysée (2010), rendu hommage aux maîtres de la haute-cuisine française (2011), retrouvé les fastes des menus servis à bord de moyens de transport mythiques (2012) et réinterprété les menus de deux banquets remarquables (2013).

Pour l’édition 2014 des Menus de Légende, G.H.MUMM, en collaboration avec SOWINE, a choisi de retrouver l’univers des « Dîners de Faveur ». Organisés à Paris au XXe siècle, ces repas mensuels rassemblaient des artistes et des personnalités du monde du spectacle, et étaient ponctués d’animations musicales, humoristiques ou poétiques.

Ce sont ainsi les Chefs Jean-Pierre Vigato (L’Apicius, Paris), Nicolas Magie (Le Saint-James, Bouliac), Sylvestre Wahid (L’Oustau de Baumanière, Les Baux-de-Provence), Mathieu Viannay (La Mère Brazier, Lyon) et Pascal Favre d’Anne (Le Favre d’Anne, Angers) qui sont cette année invités à revisiter les différents mets du quatorzième Dîner de Faveur, donné le 25 juin 1901, autour de la collection des Grands Crus G.H.MUMM. Courant juin, leurs créations seront à la carte de leurs restaurants – l’occasion pour les convives partir à la découverte de nouvelles saveurs, tout en retrouvant l’une des grandes traditions champenoises : les formalités de la dégustation, avec tout l’esprit de G.H.MUMM…

LIRE LA SUITE
VINISUD 2014 : le salon référence des vins méditerranéens / J-10

6a00d8354962de53ef01a3fcbccdea970b-800wi
J-10 ! Dans une semaine, du 24 Février au 26 Février 2014, VINISUD ouvrira ses portes à Montpellier.

LIRE LA SUITE
Pour les voeux 2014, la SOWINE Team s’engage !

SOWINE_Voeux_2014

LIRE LA SUITE
Du marketing de la provenance à l’humanisation des marques : l’exemple de la success story Clan Campbell

Clan Campbell, c’est l’histoire d’un Blended Scotch Whisky distillé et vieilli dans les Highlands, en Écosse. Propriété du groupe Pernod Ricard, il s’agit aujourd’hui de la marque de whisky la plus vendue en France (source : LSA).  Mais, Clan Campbell, c’est surtout un univers fort et rugueux, qui se veut à l’image des terres où est élaboré le whisky. Depuis plus de quinze ans, la marque n’a de cesse de mettre en valeur ses origines (lire notre note ici), notamment au travers de sagas publicitaires évoquant, dans une ambiance sombre et mystique, les terres du Clan Campbell.

6a00d8354962de53ef019b011e3a2a970c-800wi

Saga « Vous êtes sur les terres du Clan Campbell » – 1998

BLOG_Campbell_du_marketing_2
Saga « Vous entrez sur les terres du Clan Campbell » – 2000

Manœuvre habile, qui permet non seulement de respecter les dispositions de la Loi Evin, mais aussi de créer un imaginaire de marque distinctif et désirable. D’autant plus que depuis dix ans, le marketing de la provenance a le vent en poupe… Traçabilité, transparence, « made in », autant de mécanismes qui participent de la réassurance du consommateur quant à la fiabilité et la crédibilité des produits, et contribuent à ancrer ces derniers dans un univers synonyme d’authenticité.

Mais voilà, dans Clan Campbell il y a… « clan » ! Car oui, lorsque l’on achète le whisky des Campbell, on entre dans le clan. Un beau moyen pour la marque de stimuler le sentiment d’exclusivité (toute relative au vu des chiffres de ventes…) et d’appartenance du consommateur, en l’invitant à pénétrer dans un cercle d’initiés. Quoi de plus naturel, dès lors, que le développement du potentiel d’humanisation de la marque, permise au premier chef par son nom ?

C’est tout l’objet de la nouvelle campagne, lancée en novembre 2013 et baptisée « Ici, pour le clan, le Clan Campbell ». Ce sont donc les hommes, le clan, que ces trois dyptiques, en noir et blanc (eh bien oui, le noir et blanc mais aussi le sépia ont tendance à connoter l’authenticité…) mettent à l’honneur. Ou, plus précisément, le savoir-faire avec lequel les hommes du clan tirent profit des « ingrédients », nécessaires à la fabrication du whisky, qui leur sont offerts par les terres écossaises.

BLOG_Campbell_du_marketing_3

Saga « Ici, pour le clan, le Clan Campbell » – 2013

Une belle réussite, d’autant que cette campagne inscrit la marque dans un processus d’humanisation et d’enracinement, grâce à la représentation des hommes à l’origine de la fabrication du whisky (dont on peut inférer, en vertu de la Loi Evin, qu’ils sont objectivement rattachés à la marque, i.e. a minima collaborateurs Clan Campbell). Une stratégie payante en termes de crédibilisation du produit et de mise en valeur de la qualité de ses ingrédients, qui pourrait presque faire oublier que Clan Campbell est avant tout commercialisé en GMS et dans les boîtes de nuit. Un whisky loin d’être destiné aux seuls connoisseurs donc…

La nature au service de la culture, la complémentarité de la terre et du savoir-faire… une idée qui n’est pas née de la dernière pluie mais dont l’essence est, au final, traduite avec brio, dans une saga publicitaire autant esthétique que riche de sens.

-Laëtitia

LIRE LA SUITE
Robert et Marcel : de l’audace, oui ! Du sens surtout !

Voici un focus sur ROBERT & MARCEL : la nouvelle image développée pour la Cave des vignerons de Saumur, née d’un travail collaboratif de deux années entre SOWINE et tous les vignerons de la Cave. Naming, plateforme de marque, mais aussi design packaging, site internet, supports de communication, vidéos, campagne de publicité, oenotourisme, événementiel : l’ensemble de nos expertises a trouvé un écho dans ce projet au long cours.ROBERTetMARCEL_logo

LIRE LA SUITE
SOWINE.news – On vous dira tout !

SOWINE_News

9 mois, 31 jours et quelques heures d’activité intense depuis le début de l’année… et pas une seule minute pour partager avec vous l’actualité de nos projets !

Mais nous ne pouvions rester silencieux plus longtemps : le temps des rattrapages est arrivé. Tout, vous saurez tout : au cours des huit semaines à venir, chaque mercredi, une newsletter thématique vous sera envoyée…

Pour vous inscrire et la recevoir : c’est ici !

Premier épisode : un regard particulier sur deux des vitrines du savoir-faire SOWINE en matière de SOCIAL MEDIA. Deux exemples d’accompagnement en community management, pour deux acteurs majeurs dans l’univers du champagne et du vin en France et à l’international : CHAMPAGNE BOLLINGER & QUINTA DO NOVAL

@ très vite !

LIRE LA SUITE
VITeff, le salon international des techniques et technologies des vins effervecsents

viteff

Le VITeff est le Salon International des Technologies des vins Effervescents (The Sparkling Wine Technology Exhibition), c’est le seul salon international dédié uniquement à ces techniques.

Lieu d’échanges et de réflexions, le VITeff, c’est aussi un Forum international qui en fait le rendez-vous incontournable pour l’ensemble des acteurs de la filière.

Pour sa 12ème édition, le VITeff a inauguré ce matin un nouvel espace interactif au nom évocateur : le « Pavillon 2.0 ».

Cet espace inédit propose une programmation riche et conviviale pendant les 4 jours du salon.

Rassemblant 3 espaces en un lieu unique d’échanges, l’objectif du Pavillon 2.0 est de donner les clés aux acteurs de la filière des vins effervescents afin qu’ils puissent identifier les défis mais aussi anticiper les opportunités que l’émergence du web 2.0 et des dernières technologies numériques (QR-Code, réalité augmentée, etc.) fait naître.

Glissé entre le Plateau TV et l’Espace Lab, vous pouvez, sur l’Espace Lounge, échanger et rencontrer blogueurs français et internationaux, ou des start-up locales 2.0, et profiter d’un temps de calme pour faire du « business » en toute décontraction.

Le Plateau TV est également installé sur le Pavillon. Pour suivre l’actualité en temps réel, les vidéos sont partagées sur l’ensemble des réseaux sociaux (la chaîne Youtube, la Page et l’événement Facebook et le compte Twitter).

Tous les jours dès 10h, sur l’Espace Lab des formations courtes de 30 min sont proposées aux visiteurs et aux exposants. Les thèmes abordés sont axés sur la maîtrise et la compréhension des nouvelles technologies au sein d’une exploitation et sur leur utilisation optimale.

N’hésitez pas à nous rendre visite sur le Pavillon 2.0, une partie de la SOWINE Team est sur place et participe à son effervescence pendant toute la durée du salon !

LIRE LA SUITE
L2 Digital IQ Index® – Spirits APAC : spiritueux, cap sur le digital à l’Est !

On n’a de cesse de le constater : l’épicentre de la croissance dans l’industrie des spiritueux s’est déplacé vers l’Est ! L’étude « L2 Digital IQ Index®: Spirits APAC » – dont l’objectif est d’évaluer la puissance digitale de 57 marques de spiritueux en Chine, au Japon et à Taïwan -, a ainsi dévoilé en mai dernier que la croissance globale de l’industrie des boissons s’élevait à 2,4% en 2012, versus 5,2% au sein de la zone Asie Pacifique. L’accroissement des ventes de spiritueux premiums dans la région représente, en outre, le double de celui de spiritueux standards… De quoi faire rêver les marques d’alcool, qu’elles soient locales ou globales !

6a00d8354962de53ef019aff80b3f8970d-800wi

Mais la faculté d’adaptation des acteurs qui souhaitent pénétrer le marché Asie Pacifique est de mise ; ne s’implante pas qui veut… Plusieurs traits saillants distinguent ainsi le
marché des spiritueux Asie Pacifique :

  • La capacité d’innovation d’abord, résultant à la fois d’une faible régulation du web et d’une appétence particulière des consommateurs asiatiques pour le digital ;
  • Le potentiel de croissance de l’e-commerce ensuite : les marques locales telles que Moutai en Chine et Choya au Japon développent ainsi des plateformes B2C sur leurs propres sites web, tandis que les acteurs globaux tels que Pernod Ricard et Bacardi animent des boutiques en ligne Tmall affilées au principal site chinois de vente en ligne Taobao, à qui ils ont confié leur portefeuille de marques ;
  • La robustesse des stratégies CRM par ailleurs : des marques comme Hennessy, Johnnie Walker et Glenlivet ont ainsi investi dans des programmes de fidélité sur mobile qui enregistrent les commandes et les taux d’engagement, créant des tunnels d’achat jusqu’aux dégustations.
  • Le combat contre la contrefaçon enfin, qui passe notamment par la création d’outils digitaux/mobiles en mesure de garantir l’authenticité des produits ; ainsi que par l’éducation des consommateurs (actions que développent par exemple le géant chinois Moutai et le japonais Wuliyangye).

De belles opportunités en somme, au nombre desquelles le potentiel d’innovation, de l’e-commerce et des stratégies CRM, couplées à la menace de la contrefaçon qui s’étend, au grand dam des marques de luxe et artisanales, à la quasi-totalité des secteurs.

Dans l’ensemble et malgré les opportunités offertes, le marché Asie Pacifique reste néanmoins largement sous-investi par les marques de spiritueux, dont le bilan en matière de digital
est plutôt décevant. En effet, actuellement, une marque globale sur cinq ne possède pas de site en chinois, tandis que deux tiers des marques n’éditent pas de contenus vidéo sur leur site japonais (et ce malgré le fait que la consommation de vidéos par les japonais soit 50% plus élevée que la moyenne…). L’outil mobile, must-have dans cette région, est également négligé : moins d’un quart des marques proposent une version de leur site web dédiée mobile et seulement une poignée d’entre elles ont lancé des applications dans le langage local.

Finalement, seule la marque de cognac Hennessy réussit à tirer clairement son épingle du jeu, puisque selon l’étude, il s’agit de la marque la plus compétente en digital à la fois en Chine, au Japon et à Taïwan. A noter la belle performance de Johnnie Walker, n°2 en Chine et à Taïwan (le n°2 au Japon étant le whisky Jack Daniel’s). Figurent également dans le top 5, tous pays confondus, Rémy Martin, Campari, Absolut Vodka, Moutai, Glenmorangie et Ballantine’s.

L2 Digital_2

En substance, l’étude met donc en exergue le fait que la conquête de nouveaux marchés asiatiques passera, et ce n’est plus un secret, par le développement du pan digital des marques : une belle marge de progression pour l’avenir donc.

-Laëtitia

LIRE LA SUITE