Déplier/replier le menu
VinoCamp Tours 2012, retour sur expérience : en bords de Loire, une édition qui ‘Vallée’ le détour !

Vinocamp_Tour_2012Et une nouvelle édition du Vinocamp, une!

LIRE LA SUITE
Le jour où VINISUD entra dans l’ère du web 2.0…

Sowine-vinisud

Un accompagnement global de SOWINE pour le Salon VINISUD

LIRE LA SUITE
Results of the 2012 SOWINE/SSI Barometer, the first survey to study the influence of new technologies on the behaviour of wine consumers in France

BLOG_Results2012

For the third year running, the landmark sowine/ssi Barometer answers the questions posed by the wine industry: what relationship do the French have with wine?Where do they go for information? How important are new technologies? What role do social networks play and how do they influence wine purchases? How is the French relationship with wine affected by the rise in mobile technologies such as tablets and smartphones? What about online wine sales?

 

In brief

French wine consumers like new technologies for the easy, universal access they offer to information about wine, and their role as a platform for debate and dialogue. As sources of information proliferate, consumers compare information, concentrate their sources, encourage debate and look for dialogue, particularly on social networks. The popularity of the Internet as a source of information continues to grow. It now comes second behind word of mouth and ahead of the press. Blogs are an important source of information about wine, although people are now less inclined to trust the information found on private blogs. Social networks dedicated to wine have not yet found their place on the French market. Current mobile technologies are having a significant impact on online purchasing.

 

Four major trends in 2012 

INTERNET RANKS FOURTH AMONG INFORMATION SOURCES

Most French consumers consider themselves to be novices where wine is concerned. They are increasingly turning to the Internet for pre-purchase information, after friends’ recommendations, advice from wine merchants and other professionals, and ahead of the direct advice of producers and the print media.

INCREASED DEMAND FOR PARTICIPATIVE CONTENT 

Wine drinkers and buyers are particularly interested in information shared over the Internet, especially Web 2.0 content. They increasingly want participative content and a direct link to the winegrower.

AN INCREASING NEED FOR MOBILE INFORMATION ACCESS 

In 2012, mobile access to information (from tablets and smartphones) will become essential for French wine consumers: 47% of visitors to winegrowers’ websites want to be able to access the site from their mobile, and for 42% of major customers being able to buy their wine using an app is essential.

CHANGING ONLINE PURCHASING PROFILES 

In 2012, 12% of the French population had bought wine online (compared to 10% in 2011). People are mainly looking for low prices and good deals, but their average spend remains higher than the habitual purchase. The model of the private online wine sale is winning share from classic sale sites.

 

INTERNET RANKS FOURTH AMONG INFORMATION SOURCES

Most French consumers consider themselves to be novices where wine is concerned. They are increasingly turning to the Internet for pre-purchase information

  • Although two thirds of the French (63%) consider themselves novices where wine is concerned (the same proportion consider that you need a certain amount of knowledge before buying wine), four fifths (80%) say that you need to find information before buying wine. Most people in France consider wine to be different from other alcoholic drinks.
  • In 2012, the Internet rose to fourth place in terms of information sources (20%) prior to a wine purchase, after recommendations from friends and family, advice from wine merchants and other professionals, and ahead of the direct advice from wine producers and the print media, both mainstream and specialist. Despite this, all sources of information were extensively used, through all media. Major buyers call on a wide range of sources without necessarily using any exclusively.
  • Men are more likely to use the Internet for wine information than women (26% of men and 14% of women). And the higher the income of the wine purchaser, the more likely they were to list the Internet as a source of pre-purchase information.

 

INCREASED DEMAND FOR PARTICIPATIVE CONTENT 

Wine drinkers and buyers are particularly interested in information shared over the Internet, especially Web 2.0 content.

  • In 2012, the use of blogs and forums was up sharply (with blogs up by 10% and forums 8%); most sources were French. There continued to be a definite interest in fine foods (for 43% of readers) and wine (for 23.5%). At the same time, the ratings and advice offered by professional blogs and forums maintained their authority, while private blogs lost some of their standing.
  • In France, major wine customers* and consumers* are avid users of general social networks. Few belong to online wine communities, however, with barely 7% of major buyers belonging to social networks specialising in wine and 12% to wine-themed groups on general social networks.
  • Demand for immersive content on producers’ sites is growing. The importance of video is up from 62% to 66%, in second position behind the chance to contact the winegrower (68%). 62% of respondents agreed that « It is essential for a winegrower to have a website. »

 

AN INCREASING NEED FOR MOBILE INFORMATION ACCESS 

In 2012, mobile information access from tablets and smartphones will be essential for consumers.

  • 18% of people who owned a smartphone had apps on wine or fine foods, a figure that rises to 34% for major wine buyers.
  • 47% of visitors to winegrower sites want to be able to access these sites from their mobiles.
  • 46% of people who own a smartphone want to be able to access wine information using a QR code on the bottle.  This figure rises to 58% for major consumers and 62% for major online buyers.
  • 76% of respondents claimed to trust the wine-themed mobile apps they used and 27% of people who owned a smartphone wanted to be able to order directly from their mobile, a figure that rises to 42% for major wine buyers.

 

CHANGING ONLINE PURCHASING PROFILES 

When it comes to buying wine, people are mainly looking for low prices and good deals, but their average spend remains higher than the habitual purchase. The model of the private online wine sale is winning share from classic sale sites.

  • In 2012, online business is up only slightly from last year, with only 12% of respondents buying wine online (compared to 10% in 2011). Most were male city-dwellers, and two thirds were aged over 36. Of those who used the Internet for pre-purchase information, 34.4% replied « Yes » to the question « Do you buy wine online? »
  • Buyers are particularly interested in prices and promotions (84% and 85%). Online buyers were also more likely, however, to spend more and to buy more bottles per purchase. Delivery costs (87%) and secure payment (85%) were leading selection criteria for online wine merchants, ahead of economic criteria.
  • Online wine merchants have seen traffic fall steadily year on year (40% in 2010, 37% in 2011 and 30% in 2012), but private sale sites (40% in 2010, 45% in 2011 and 50% in 2012) are catching up with winegrowers’ sites, still on top with 57% of wine buyers opting for the producers’ own sites.

 

The SOWINE/SSI Barometer is the first survey to study the influence of the Internet and new technologies on the behaviour of wine consumers in France. It was first published in 2010; this is the third edition.

Survey carried out between 1 and 6 February 2012. The sample of 1,200 people was representative of the French population, aged between 18 and 65. Representativeness was ensured by the quota method, based on sex and age criteria, by a self-administered online questionnaire (CAWI, Computer-Assisted Web Interview).

*Major consumers: those with a consumption frequency between every day and one to several times a week

*Major buyers: those with a purchasing frequency between every day and one to several times a week

BLOG_SSISURVEY SAMPLING INTERNATIONAL (SSI) is the leading supplier worldwide of sampling solutions for marketing professionals.  For their surveys, SSI provides access to several million respondents, both B2C and B2B, in over 50 countries worldwide, via the Internet, telephone and cellphone. www.surveysampling.com

LIRE LA SUITE
La synthèse des résultats du baromètre SOWINE/SSI 2012

BLOG_Results2012 

Publication des résultats 2012 du baromètre SOWINE/SSI, la première étude sur l’influence des nouvelles technologies sur le comportement des consommateurs de vin en France.

LIRE LA SUITE
Annonce des résultats du Baromètre SOWINE/SSI 2012

BLOG_Results2012

Nous présenterons lundi en avant-première sur le salon VINISUD les résultats et grands enseignements du baromètre SOWINE/SSI 2012.

Ce baromètre, édité pour la 3e année consécutive, est la première et unique étude analysant, dans le détail, l’influence et l’impact des nouvelles technologies sur le comportement des consommateurs de vin en France.

Cette présentation introduira la conférence  » Mobilité, réseaux sociaux et géolocalisation. Comment satisfaire aux nouveaux usages d’Internet ? Conquérir des clients mobiles en France et à l’international ? » animée avec la complicité de Philippe Hugon de l’agence Vinternet.

N’hésitez pas à nous retrouver sur le Pavillon 2.0 que nous animerons pour toute la durée du salon : une véritable plateforme d’échanges et de rencontres sur le thème du vin et des nouvelles technologies, proposant en continu un programme d’ateliers, et des grands entretiens relayés par la Web TV.

Conférence : Lundi 20 février – 15h00/16h30 – Centre de conférences Hall 13.

Pavillon 2.0 : Hall 6 stand B90

Ilovevinisud

Blog VINISUD : VINISUD.com/blog
Fil VINISUD : twitter.com/VINISUD
Wall VINISUD : facebook.com/VINISUD

See You There!!!

 

 

 

LIRE LA SUITE
Un mois de février chaud et très 2.0 !

Janvier a filé, février est entamé, et si vous avez peur de vous ennuyer, voici quelques conseils pour que ce mois soit l’un de plus réussis de l’année !

BLOG_petitsmomentsdivresse

De la lecture : chez SOWINE, on a complètement craqué sur l’ouvrage « Petits Moments d’Ivresse » de Gustave Kervern & Stéphanie Pillonca. Une idée extra, celle de recueillir les souvenirs de moments d’ivresse des plus grandes stars. Et un résultat à la hauteur : à chaque page ses moments de sincérité et d’émotion mais surtout d’humour, avec quelques perles qui nous donnent le sourire chaque matin. Rien à voir avec le politiquement correct, mais qu’est-ce que ça fait du bien ! Extraits : « Tu leur poses deux trois questions, c’est comme si tu interviewais un lave-vaisselle » ; « Les alcooliques au champagne, c’est quand même assez rare ! » ; « on a récupéré votre mari, il était en train de taper des drives sur l’échangeur de l’A6, faudrait venir le récupérer ». A se procurer au plus vite !

SOWINE_CowDe l’agriculture : avec le Salon de l’Agriculture qui ouvre ses portes au Parc des Expositions de Paris Porte de Versailles le 25 février prochain. Avec un parcours « Bar & Cave à Vin, à la découverte des terroirs viticoles et des spécialités régionales ». L’occasion annuelle de replonger vers nos racines, en plein Paris.

 

Et de la viticulture avec l’incontournable salon Vinisud, réservé aux professionnels du vin, qui ouvre ses portes à Montpellier le 20 février prochain. Un salon convivial et dynamique comme on les aime. Cette année, SOWINE y anime le Pavillon 2.0, un espace dédié au web et au vin en plein coeur du Parc des Expositions. L’occasion unique de rencontrer tous ceux que le sujet intéresse de près ou de loin, d’échanger autour des ateliers, et de passer un bon moment en compagnie de professionnels du vin et de blogueurs venus du monde entier pour l’occasion. Et de découvrir en avant-première les résultats du baromètre SOWINE/SSI 2012, la première étude sur l’influence des nouvelles technologies sur le comportement des consommateurs de vin en France, qui seront présentés lors de la conférence « Mobilité, réseaux sociaux et géolocalisation. Comment satisfaire aux nouveaux usages d’Internet ? Conquérir des clients mobiles en France et à l’international ? » que nous animons avec Philippe Hugon le lundi 20 février à 15h.

BLOG_petitsmomentsdivresse1

Cheers !

LIRE LA SUITE
Où l’on converse de SOLOMO et de Pop’s Stache

SOWINE-MoustacheIsGood

Alors que la conférence LEWEB’11 se termine aujourd’hui sur le fil directeur du SOLOMO avec, au nombre de ses prestigieux speakers, notre gourou du marketing du vin, le grand Karl Lagerfeld (lire ici), je vous propose, en ce SOWINE Moustache Friday de découvrir cette initiative absolument splendide : Moustache Is Good certifiée 100% indispensable. Avec Moustache Is Good, le premier barbier du Web : adoptez la Günther, la Parisienne, la Charlot, la Ringo Starr ou encore La Bovette.

Sinon, pour les buveurs de bière à la bouteille, il y a Pop’s Stache !!!

SODA-BOTTLE

Et n’oubliez pas : THINK SOLOMO > SOWINE – LOCAL – MOUSTACHE

LIRE LA SUITE
Internet, les nouveaux usages : mobilité, géolocalisation, réseaux sociaux et interfaces tactiles

LEVIN20Je participais aujourd’hui – pour la seconde année consécutive (lire ici le synopsis 2010) – à la conférence LE VIN 2.0 powered by Vinternet.

Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de participer ou de suivre les débats sur Twitter, c’est LeWeb pour les gens du vin.

Cette année, le fil directeur de la conférence à laquelle nous avons contribué était « Internet, les nouveaux usages : mobilité, géolocalisation, réseaux sociaux et interfaces tactiles » >>> Demandez le programme.

Nous aurons l’occasion de revenir plus en détails en retour sur expérience sur cette initiative riche d’enseignements et de rencontres. Les slides de notre intervention seront également rendues publiques.

Bravo à Philippe Hugon et à toute l’équipe pour ce nouvel opus. Keep up the good work comme on dit chez nous !!! Et n’oubliez pas : SOLOMO, SOCIAL-LOCAL-MOBILE…

Internet, les nouveaux usages : mobilité, géolocalisation, réseaux sociaux et interfaces tactiles
LIRE LA SUITE
European Wine Bloggers Conference et Vinocamp Paris : retour sur expérience (première partie)

BLOG_Vinocamp_EuropeanBloggers

Retour sur un mois d’octobre très chargé pour les acteurs du vin… et du web !

Avec tout d’abord l’édition 2011 de la European Wine Bloggers Conference, rencontre des blogueurs du vin qui s’est tenue du 14 au 16 octobre à Brescia en Italie, ville située en Franciacorta (« Petite France »), région connue pour son effervescence.

Cette année, ce sont 220 blogueurs vin et professionnels de l’industrie du vin de 35 nationalités qui ont pris part à cette événement. Découvrez ici l’interview de Robert MacIntosh, l’un des trois organisateurs de l’événement avec Ryan et Gabriella Opaz.

Le thème de l’édition 2011 était le « storytelling ». Pendant trois jours, au musée Santa Guilia, ateliers et conférences se sont succédés autour de ce thème avec la participation d’intervenants extérieurs comme le journaliste et écrivain américain Georges Taber (l’auteur du jugement de Paris)

Nous avons partagé nos expériences, nos points de vues, nos expertises dans une ambiance festive et conviviale. Nous avons vraiment apprécié le fait que l’engagement de tous les participants soit orienté vers un intérêt commun, celui de la convergence du web et du vin. Chacun partait de sa propre expérience, de son initiative individuelle mais toujours dans le but de faire avancer le débat et de grandir par l’échange.

Puis, ce fut la deuxième édition du Vinocamp Paris le samedi 22 octobre : l’occasion d’échanger avec les acteurs du vin et du web qui se retrouvent régulièrement depuis la première édition – lire ici – pour partager leurs expériences sur le sujet.

Pour sa 6eme édition, le Vinocamp a battu des records… Quelques 120 blogueurs, vignerons, journalistes, experts ou simplement amateurs se sont donnés rendez-vous à la Belleviloise, lieu très Parisien, indépendant et branché, sous l’impulsion de Miss Vicky Wine, Grégoire Japiot, Vin & Société et de la Semaine du Goût.

Le format est très différent de celui de l’EWBC puisqu’il s’agit avant tout d’un BarCamp, c’est à dire une « non-conférence » ouverte qui prend la forme d’ateliers participatifs où le contenu est fourni par les participants eux-mêmes en autogestion, sans modérateurs désignés au préalable.

Comme souvent, les sujets soulevés étaient passionnants mais nous avons manqué de temps pour creuser certains débats. Il faut néanmoins souligner l’énergie positive des Vinocampeurs pour animer cette plateforme d’échange et faire de cette journée une experience constructive.

Car comme le souligne Bernard Burtschy sur l’avis du vin : « L’intérêt de la manifestation n’est pas dans la synthèse, forcément improbable, mais dans les échanges, souvent novateurs ».

Ces deux événements attestent d’un point important, si nous souhaitons avancer ensemble, aucune plateforme virtuelle ne peut remplacer le contact humain et les discussions en prise au réel, avec un verre de vin… !

Justine & François

LIRE LA SUITE
Réseaux sociaux du vin : vive la rentrée avec L’Avis du Vin, la nouvelle source d’infos sur le vin

SOWINE-avis-du-vin-figaro

La question des réseaux sociaux du vin, leur émergence -et leur déclin voire disparition pour certains d’entre eux-, est un sujet que nous suivons bien sûr attentivement à l’agence et sur ce blog. Il est d’ailleurs intéressant de noter les évolutions constatées depuis mars 2009 et même juin 2010. Pourtant, le mouvement de fond reste le même : positionner une offre de contenus et de services online permettant de servir et satisfaire la recherche d’informations émanant des consommateurs et amateurs de vin, une dynamique que met parfaitement en évidence le dernier baromètre SOWINE/SSI 2011.

En matière de plateforme sociale et communautaire, les enjeux sont toujours les mêmes : recherche de la taille critique, tant de membres que de base d’informations, utiles, pertinentes et qualifiées. Et rares sont les élus. A titre de best practice, l’américain CellarTracker compte plus de 162 000 membres, revendique plus de deux millions de notes de dégustations rédigées par ses utilisateurs -soit plus d »un million de vins référencés- assortis de nombreuses contributions de professionnels aggrégés, comme Jancis Robinson par exemple. De ce côté de l’atlantique, le belge Vinogusto -qui vient de s’associer avec Addega- reste le pilier européen en terme de trafic avec une base comptant plus de 223 000 vins, 32 000 producteurs et marchands référencés pour 166 000 contributions.

Dans ce sillage, voici donc un petit nouveau très prometteur : L’Avis du Vin (aka ‘La Vie du Vin’) lancé officiellement la semaine dernière par le groupe LE FIGARO. Un projet au long cours avec un ticket d’entrée qui n’est pas à la portée de toutes les start-ups puisque le groupe a déjà investi 2 millions d’euros dans ce développement au sein de son pôle ‘diversification’.

Un modèle économique qui s’appuie sur deux sources principales de revenus : l’affiliation (à venir) avec des commissions perçues sur les ventes réalisées auprès de partenaires marchands affiliés et les rentrées publicitaires via une régie dédiée : C’Pages. Avec bien sûr une démarche en écosystème autour de la thématique du vin pour promouvoir, en levier, les activités d’édition, les soirées dégustations et l’oenotourisme by Le Figaro (voir notamment les croisières oenologiques).

Au-delà de l’impact médiatique du groupe et de sa capacité présumée naturelle à recruter des membres sur sa base installée de lecteurs, cette marque bénéfie, selon moi, de trois excellents atoûts pour réussir à s’imposer dans le landerneau vin du web français :

1/ une vision ‘loisir’ du sujet vin sur un positionnement privilégiant l’accessibilité et l’éducation via des clés d’entrée naturelles ou intuitives, sans recherche d’exhaustivité mais tournée vers l’aide à la décision.

2/une démarche magazine et éditoriale centrée sur la qualité et la récurrence du contenu, bénéficiant de la caution d’experts reconnus comme Bernard Burtschy ou Enrico Bernardo, comme d’autres personnalités, et capitalisant sur le rich-média, notamment les vidéos.

3/ une dynamique communautaire, permettant de tenir la promesse d’échange et de partage, et surtout de servir la création de contenus, notamment les commentaires de dégustation, par les membres eux-mêmes.

Nous souhaitons donc à L’Avis du Vin tous nos voeux de succès ! C’est un beau bébé que nous ne renierions pas chez SOWINE.

A noter, entre autres, parmi les initiatives connexes en France qu’il convient de saluer ici : Obiwine (aka le portail de diffusion de contenus filmés ludo-éducatifs destiné aux Vinternautes), Vinomaniac (aka The Rendez-vous of French wine lovers and professionals), WebCaviste (échange de conseils entre amateurs et professionnels du vin), Mon Vigneron (aka La communauté du vin et de l’oenotourisme), Taste A Wine (ex-Findawine, communauté de dégustateurs),TweetAWine (syndicateur de tweets sur le vin), Vindicateur (aka le Guide gratuit des meilleurs vins de France), Tout le vin (portail vin élaboré par/pour Castel), Oenovino (aka la découverte de l’oenologie par la dégustation de vin à domicile), Ecce Vino (aka le comparateur de goûts), Intothewine (aka le vin comme vous ne l’avez jamais bu).

 

SOWINE-avis-du-vin

LIRE LA SUITE