Déplier/replier le menu
Haute Cuisine Paris®, l’événement culinaire de ce début d’été, à ne pas manquer !

SOWINE_HCP

C’est aujourd’hui que débute l’événement HAUTE CUISINE PARIS®, « théâtre évènementiel de curiosités culinaires », qui se tient jusqu’à dimanche dans les Jardins du Palais Royal.

Voilà une initiative intéressante : l’événement, parrainé par le Chef du Grand Véfour Guy Martin, se veut « voyage gastronomique international » et a l’ambition de rassembler tous ceux pour qui la cuisine est un plaisir, une fête, en les invitant à découvrir chaque prisme et spécificité de ce savoir-faire, et ce, concomitamment aux collections Haute Couture.

Création et design culinaire, arts de la table, édition, dégustations, conférences : avec des noms comme « food Victim », « la boîte noire du luxe français », « cuisine cousu-main » ou « la mariée dans tous ses éclats », le programme des festivités est plus qu’alléchant, à la rencontre de deux savoirs faire, celui de la Haute Cuisine et de la Haute Couture.

L’événement, qui rassemble les acteurs de la gastronomie française et internationale -notre « Artisan de la Pomme » préféré, Benoît Simottel, y présente ses délicieux cidres, jus, condiments et autres gourmandises Le Paulmier, lire aussi ici, ici et ici- est ouvert jeudi et vendredi aux professionnels au grand public durant tout le week-end.

Rendez-vous donc à partir d’aujourd’hui dans les Jardins du Palais Royal : je suis pour ma part toujours enthousiaste sur ce type de manifestation qui porte un regard différent sur un sujet pourtant vu et revu, et qui propose une vision créative et internationale sur tout ce qui a trait au patrimoine gastronomique dans son ensemble -lire aussi ma note à ce sujet ici.

LIRE LA SUITE
Du nouveau chez Le Paulmier : Cidre et Poiré du Bocage, ou comment concilier qualité et sauvegarde de la biodiversité

En voilà une bonne nouvelle : après ses jus de pommes bio pétillants haut de gamme Pommillon et Pépinelle -pour la version rosé-, la Maison LE PAULMIER vient de lancer deux nouveaux produits : le Cidre et le Poiré du Bocage.

SOWINE_cidre_du_bocage Fidèle à l’esprit de Julien Le Paulmier, sieur de Grentemesnil en 1585 et fondateur de la pomologie, la Maison Le Paulmier travaille au renouveau du verger et à la préservation de son écosystème. A l’instar de ses contemporains, Julien Le Paulmier se plaisait à marier en secret la sauge ou l’absinthe pour créer ses cidres spéciaux. Avec son Cidre et son Poiré du Bocage, la Maison Le Paulmier invite à nouveau à la découverte de saveurs oubliées !

De la poire aux baies d’aubépine pour le Poiré du Bocage, de la pomme aux baies d’églantier pour le Cidre du Bocage : la Maison Le Paulmier revisite la tradition perdue des alliances entre le verger et la haie.

SOWINE_poire_DU-bocage Perso, je trouve l’idée géniale : les produits sont excellents, ils participent d’une vraie volonté de mettre en valeur la qualité d’un terroir, sont élaborés de façon artisanale, et font rêver autour d’une histoire parfaitement racontée. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, je vous conseille d’ailleurs de jeter un oeil au site le-paulmier.com, qui vous plongera directement dans l’univers poétique et bucolique de la Maison. Et pour les fans, la page Facebook raconte les jolies histoires de la vie d’une Maison et de son artisan, au gré des saisons, des humeurs et loin desturpitudes de la vie citadine.

« Sirotés à l’ombre d’un pommier ou compagnons d’un repas entre amis, le Cidre et le Poiré du Bocage sont des apéritifs conviviaux, comme le pays qui les a vu naître. Sans sulfites ajoutés, les cidres et poirés bios Le Paulmier sont élaborés dans le respect du fruit et la sauvegarde de la biodiversité ».

LIRE LA SUITE
Dernière veillée Foodstock ce samedi 21 mai : à ne pas manquer !

SOWINE_Foodstock

Les inscriptions pour la troisième et dernière veillée Foodstock, organisée par l’équipe du Fooding dans le jardin du MACVAL, le Musée d’Art Contemporain du Val de Marne, se sont ouvertes ce matin, et je n’ai qu’un conseil : courez-y !

J’ai pu participer à la 2e veillée il y a quelques jours et vous recommande sans hésitation le déplacement, en particulier pour goûter aux créations d’inspiration irlandaises de Grégory Marchand, chef du restaurant Frenchie et au décadent dessert du chef pâtissier Camille Lesecq, du restaurant triplement étoilé de l’hôtel Meurice.

Les cocktails au whisky irlandais Jameson –avec un coup de coeur pour le mix fraise + gingembre– sont rafraichissants et originaux et l’animation musicale, assurée entre autres par un DJ de Radio Nova et des artistes invités -parmi lesquels Brigitte et Benjamin Biolay- ajoutent sans conteste à l’atmosphère décontractée et conviviale de l’événement.

Un événement fidèle au style Le Fooding, comme on les aime !

Philippe-Alexandre

SOWINE_Foodstock2

LIRE LA SUITE
Cuvée Blanc de Noirs Mumm de Verzenay : une très belle découverte

Bel événement cette semaine à La Maison du Whisky Fine Spirits -cette jolie boutique installée place de l’Odéon à Paris, qui propose des spiritueux rares et des événements originaux, et dont j’ai déjà parlé ici- : une soirée dégustation autour des Menus de Légende® G.H. Mumm -pour le détail de cette très belle opération, je vous invite à relire mes notes sur le sujet ici et ici.

Au-delà du plaisir de goûter aux mets revisités du Chef Historique Auguste Escoffier -son menu « tout en rouge » est particulièrement approprié-, j’ai eu grand plaisir à déguster les cuvées G.H. Mumm qui les accompagnaient, et particulièrement la nouvelle référence de la Maison : Blanc de Noirs Mumm de Verzenay.

SOWINE_Mumm_de_Verzenay Etant très grande amatrice de la cuvée Blanc de Blancs Mumm de Cramant, qui fait partie de mes incontournables depuis très longtemps, j’étais curieuse de découvrir son pendant 100% Pinot Noir, également monocru. Et j’ai été plus qu’enchantée à sa dégustation : un vin long et puissant avec de délicieuses notes de nougat et de miel… Une vraie gourmandise qui, au-delà de ses caractéristiques gustatives, m’a donné envie de revoir le Moulin de Verzenay.

Conclusion : je ne saurais trop vous conseiller de goûter la cuvée Blanc de Noirs Mumm de Verzenay, de rendre une petite visite à la boutique La Maison du Whisky Fine Spirits pour découvrir les trésors qui y sont proposés, et de profiter de l’opération Menus de Légende G.H. Mumm qui se tient jusqu’au 30 avril chez neuf grands Chefs contemporains.

NB : le Moulin de Verzenay ne se visite pas, mais pour autant, je vous recommande vivement de profiter des beaux jours qui s’installent pour (re)découvrir le vignoble champenois et faire un détour par le cru historique de Verzenay. Un magnifique point de vue pour admirer le vignoble depuis les hauteurs du versant nord de la Montagne de Reims.

LIRE LA SUITE
Menus de Légende G.H. Mumm édition 2011 : quand de grands Chefs contemporains revisitent les menus de Chefs légendaires

SOWINE_Menus_de_Legende

Pour la troisième année consécutive, la Maison G.H. Mumm propose aux amateurs de moments d’exception son programme gastronomique « Menus de Légende®« .

SOWINE_R_LALOU Après une édition 2009 qui revisitait des menus historiques servis accompagnés de champagne G.H. Mumm et faisant la part belle à la cuvée de prestige R. Lalou -lire ma note « Menus de Légende par G.H. Mumm : retour aux sources, source d’inspiration« – et une édition 2010 qui réinterprétait des menus historiques servis à l’Elysée, la thématique choisie pour 2011 fait la part belle à la valorisation du patrimoine gastronomique français : cette année, la Maison G.H. Mumm invite 9 grands Chefs à rendre hommage aux Maîtres historiques de la Haute Cuisine française en revisitant 4 de leurs illustres menus.

Du 1er au 30 avril 2011, ces Chefs étoilés réinterpréteront une création de François Vatel, Antonin Carême, Auguste Escoffier ou Fernand Point autour de la Cuvée R. Lalou Millésime 1999.

Je trouve l’idée excellente : à la fois par l’hommage rendu à de grands Chefs historiques, dont le nom résonne dans l’imaginaire collectif mais que beaucoup connaissent mal ou peu. A la fois parce que du point de vue de la communication, cette nouvelle déclinaison des Menus de Légende® permet de renouveler intelligemment la prise de parole de la marque sur l’événement. Et enfin parce que selon moi, elle permet aux Menus de légende® par G.H. Mumm de devenir définitivement un rendez-vous incontournable pour tous les amateurs de moments gastronomiques d’exception.

Et puis, au-delà de ces considérations « communication », l’idée de rendre cette année hommage aux Maîtres historiques de la Haute Cuisine française me semble particulèrement pertinente parce qu’elle confirme la place de G.H. Mumm en tant que champagne de la gastronomie, et permet également à la Maison de s’inscrire beaucoup plus largement comme élément reconnu du patrimoine gastronomique et historique français.

Rendez-vous donc chez François Adamski, Paul Bocuse, Eric Guérin, Patrick Henriroux, Frédéric Robert, Michel Sarran, Laurent Saudeau, Jean-Pierre Vigato et Sylvestre Wahid pour un moment d’exception !

SOWINE_Francois_VATEL

MENU_VATEL

SOWINE_Antonin_CAREME

MENU_CAREME

SOWINE_Auguste_ESCOFFIER

MENU_ESCOFFIER

SOWINE_FernandPOINT

MENU_POINT

LIRE LA SUITE
Festival du Livre Culinaire et Miscellanées

SOWINE_Festival_du_livre_culinaire Alors que se déroule à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 6 mars au CentQuatre à Paris le Festival du Livre Culinaire, qui propose un certain nombre d’animations sur le sujet au grand public -exposition, conférences, démonstrations de cuisine-, je vous invite à (re)découvrir un petit livre particulièrement amusant : Les Miscellannées Culinaires de Mr. Schott.

Vous avez sans doute entendu parler des Miscellanées originales de Ben Schott publiées en 2005, je vous invite à en découvrir la version culinaire. Le livre date certes de 2007 mais on ne se lasse pas de l’avoir à ses côtés pour tout savoir d’anecdotes diverses et variées -et souvent drôles- sur le manger et le boire, depuis le noms des Saints-Patrons culinaires jusqu’au nom et à la contenance des verres à bière en passant par la cuisson du sucre et la découpe des légumes au Japon.

SOWINE_Miscellanees_Culinaires Une lecture à faire en complément de l’ouvrage A Wine Miscellany dont j’avais parlé ici. Les Miscellanées Culinaires de Mr. Schott vous permettra aussi d’apprendre 98 expressions d’argot de l’ivresse et de retenir définitivement la célèbre citation de Madame Bollinger à propos du champagne : « j’en bois lorsque je suis joyeuse, et lorsque je suis triste. Parfois j’en prends quand je suis seule. Quand j’ai de la compagnie, je le considère comme obligatoire. Je m’amuse avec quand je n’ai pas d’appétit, et j’en bois lorsque j’ai faim. Autrement, je n’en prends jamais – A moins que je n’aie soif« .

LIRE LA SUITE
Coeur de Cognac et Summer Snow par Rémy Martin

Parmi les offres spéciales Noël proposées cette année par les maisons de spiritueux, celle de Rémy Martin pour son Coeur de Cognac a particulièrement retenu mon attention.

Coeur de Cognac, c’est la création gourmande de la Maison rémy Martin : un cognac qui se différencie par un procédé de distillation doux et lent permettant de recueillir et de conserver les arômes et l’onctuosité des fruits mûrs. Décrit comme « rond, velouté, fruité et facile à boire », c’est un produit plus simple d’accès qui cherche clairement à recruter de nouveaux consommateurs, visant en particulier une cible féminine.

SOWINE_Remy Martin Partant du constat que les arômes ronds et onctueux de Coeur de Cognac se marient à merveille avec les saveurs sucrées, la Maison Rémy Martin a choisi de capturer ces notes dans une épice sucrée baptisée Summer Snow. Cette fine texture poudrée, présentée dans des fioles, s’utilise comme un sucre à saupoudrer sur les desserts pour apprécier pleinement l’association de saveurs avec Coeur de Cognac.

Ce que je trouve particulièrement pertinent dans ce concept est qu’il positionne Coeur de Cognac dans un moment de dégustation précis -celui de la fin du repas- mais surtout qu’il permet au consommateur de vivre dans toute sa réalité l’expérience de l’association mets / cognac en l’invitant à devenir le metteur en scène de sa dégustation.

Le coffret comprend une bouteille de Coeur de Cognac, deux fioles et un livre de recettes originales élaborées par Philippe Saint Romas, le Chef de la Maison Rémy Martin. Le même qui élabore les bouchées proposées à la dégustation en accord avec les produits en conclusion de la visite la Maison Rémy Martin à Cognac, ce qui en fait à mes yeux l’une des visites les plus originales et les plus réussies de toutes celles qu’il m’ait été donné de suivre.

7&%! 6-#-65$#/05/97%! 97/! %&! L-/5! ,I-,,/$! 8#/B/,$;/$! :%! ,-! L/&!:7! #%8-0<!U%0!&15%0! L#7/5$%0!%5! 0-!:176%7#!
B/%&&%&5!-/&0/!07O,/3%#!,%0!3%50!,%0!8,70!$,-O1#$0!6133%!,%0!8,70!0/38,%0<!!
!
S-!.-/01&!2$34!.-#5/&!-!:1&6!%7!,I/:$%!:%! ,%0!6-857#%#!:-&0!7&%!$8/6%!076#$%!O-85/0$%!!755.-&
!0+H<!!
!
VW7&%! L/&%! 5%>57#%! 817:#$%+! !755.-& !0+H! 0W75/,/0%! 6133%! 7&! 076#%! 817#! 5#-&03%55#%! H! ,-!
8%#L%65/1&!,%!31F,,%7>!%5!,%!L#7/5$!:%!*=7-&>.&*+?0@A!<!
!
E/6J$%0! :-&0! 7&! $6#/&! 1#-&;$+! -7! 6K5$! :I7&! L,-61&! :%! *=7-& >.& *+?0@A! 0$#/;#-8J/$+! 6%0! L/&%0!
8-/,,%55%0!B170!01&5!8#1810$%0!%&!%>6,70/B/5$<!D#$0%&5$%0!:-&0!:%7>!L/1,%0!%&B%,188$%0!:-&0!7&!$57/!
:%!67/#!O,-&6+!%,,%0!01&5!-66138-;&$%0!:I7&%!67/,,C#%!817#!8%#3%55#%!7&!:10-;%!8-#L-/5<!!
!
N&!8%5/5!,/B#%5!:%!#%6%55%0!1#/;/&-,%0!$,-O1#$%0!8-#!DJ/,/88%!U-/&5!213-0+! »J%L!:%!,-!.-/01&!2$34!
.-#5/&+!3%5! ,%!3-#/-;%!:%0!-#K3%0!%5!:%!!755.-&!0+H!H! ,IJ1&&%7#+!817#!6J-#3%#! ,%0!8-,-/0!:%0!
;17#3-&:0!%5!;17#3%50<!
!
D17#!7&!70-;%!8,70! 9715/:/%&+!0-7817:#%X!!755.-&!0+H&! 07#!B10! :%00%#50!817#!%&! -88#$6/%#! ,%0!
$51&&-&5%0!%5!J-#31&/%70%0!-0016/-5/1&0!:%!0-B%7#0<!!
!
T!0-B17#%#!-B%6!7&!B%##%!:%! »?7#!:%! »1;&-6!07#!;,-6%+!817#!7&%!:$;705-5/1&!8,70!97%!8-#L-/5%M!!
LIRE LA SUITE
ABERLOUR HUNTING CLUB – restaurant éphémère – l’événement gastronomie de cet automne

Aberlour1967_DP-10

La marque Aberlour crée l’événement cet automne, à l’occasion de la Saint Hubert, en organisant cinq dîners d’exception pour célébrer l’union de la gastronomie et de la chasse.

Du mercredi 3 au dimanche 7 novembre 2010, trente convives auront l’opportunité de vivre une soirée exceptionnelle dans le cadre du ABERLOUR HUNTING CLUB, restaurant éphémère qui ouvrira ses portes dans un cadre unique en plein cœur du Marais à Paris : la Maison de la Chasse et de la Nature, privatisée pour l’occasion.

Aberlour1967_DP-11 C’est le Chef étoilé Marcello Tully, du Kinloch Lodge sur l’île de Skye en Ecosse, qui a été choisi pour concevoir un menu associant chaque met à un des Single Malts Aberlour, du saumon sauvage à la grouse.

En amont du dîner, après une visite privative du Musée, les convives auront le privilège de déguster en exclusivité le très rare Single Malt Aberlour Millésime 1967, le plus vieux fût de la distillerie, servi dans la plus pure tradition écossaise.

Les réservations ont débuté aujourd’hui 18 octobre. Donc pour les amateurs, dépêchez-vous de réserver vos places via la billetterie !

Dîner sur réservation uniquement, 120 € par personne, limité à 30 couverts par soir.
Plus d’informations : DOSSIER DE PRESSE  –  Aberlour.com

SOWINE_AberlourHuntingClub
Photos Eric Zéziola – DR

LIRE LA SUITE
Fauchon et Perrier-Jouët : tout en saveurs et en élégance

SOWINE_Fauchon
J’avais la chance de participer hier soir chez Fauchon à Paris
à une très belle dégustation de Belle Epoque 2002 et Belle Epoque Rosé
2002 autour de la Flower Table de Perrier-Jouët (sur la Flower Table, lire aussi ici, ici et ici) : des accords originaux et très réussis entre les deux cuvées de prestige, du cœur de filet de saumon mariné à la moutarde à
l’ancienne au cassis puis du crabe royal.

Fauchon et Perrier-Jouët : au-delà de l’association des saveurs, j’aime ces deux univers qui se rejoignent, dans un style pourtant différent. Perrier-Jouët, Maison de champagne qui a su au fil des ans se renouveler tout en restant fidèle à ses origines et à son patrimoine de marque, tout en élégance et en extravagance ; Fauchon, qui a puisé il y a quelques années dans ses fondamentaux historiques pour se réinventer, repensant totalement ses codes identitaires et (re)devenant ainsi l’une des références du luxe alimentaire.

Deux maisons de luxe qui se retrouvent indéniablement autour de leur savoir-faire respectif et de la qualité de leurs produits, tout en s’inscrivant parfaitement dans une vraie modernité. Pour le plaisir des sens !

SOWINE_Flower_Table

 

LIRE LA SUITE
Rencontre magique au sommet du goût avec Bollinger

SOWINE_Hugo_Victor
C’est une opération menée conjointement par la maison Bollinger et le pâtissier Hugo et Victor qui ne saurait mieux porter son nom : « rencontre magique au sommet du goût ». Une association sympathique et gourmande entre l’excellente cuvée Bollinger Rosé et le pâtissier du boulevard Raspail à Paris : quatre variations autour de la fraise créées pour être dégustées avec la cuvée, à découvrir tout l’été chez Hugo & Victor.

L’opération me semble intéressante à plusieurs titres : d’une part, elle positionne la cuvée Bollinger Rosé dans un univers bien précis, celui de la pâtisserie créative. Ici, on ne parle ni d’association avec gastronomie au sens large, ni d’association avec les desserts de manière générale : avec Bollinger Rosé, la dégustation se passe de manière gourmande et créative.

D’autre part, l’opération est menée sur une durée suffisamment longue -depuis la fête des mères jusqu’à la fin de l’été- pour permettre à tout un chacun de venir la découvrir.

Enfin, cette « rencontre magique » n’est pas seulement une opération de relations publiques destinée à faire parler de la marque dans la presse, elle représente aussi une opportunité pour la maison de créer un lien avec ses consommateurs en allant à leur rencontre sur le lieu de consommation. Que ce soit la Maison Bollinger qui se prête à cet exercice tout en élégance et en féminité est plutôt une bonne surprise, a contrario de l’univers très masculin à la James Bond qu’elle évoque habituellement.

A découvrir chez Hugo & Victor – 40, Boulevard Raspail – Paris 7ème

LIRE LA SUITE