Déplier/replier le menu
Baromètre SOWINE/SSI 2015 : les Français, le vin, le champagne, les spiritueux et les nouvelles technologies…

COVER

Quels rapports les Français entretiennent-ils avec le vin ? Quels liens unissent le monde du vin et celui de la gastronomie ? Quels sont les comportements d’achat de vin en France ? Quelle place occupent les nouvelles technologies dans l’acte d’achat ? Comment les réseaux sociaux et les blogs orientent-ils la consommation de vin ? Quels sont les enjeux pour le vin et les nouvelles technologies ?

La 6ème édition du Baromètre SOWINE SSI/2015 lève le voile sur des comportements de plus en plus concernés et de plus en plus connectés.

 

LE RAPPORT DES FRANÇAIS AU VIN

Un véritable intérêt pour des Français majoritairement néophytes
S’ils sont encore nombreux (60%) à s’avouer néophytes en matière de vin et de champagne, 75% des Français témoignent d’un véritable intérêt pour cet univers. Ce que l’on pourrait appeler « le complexe français » est cependant toujours d’actualité : pour 65% des Français, il est nécessaire de connaître le vin pour mieux l’apprécier, et pour 70%, il est important de se renseigner avant d’acheter du vin.

Sources d’information et poids de la recommandation
Curieux et désireux d’approfondir leurs connaissances pour mieux apprécier le vin, les Français s’informent d’abord auprès de leur entourage (38%) -notamment via les réseaux sociaux- avant d’effectuer un achat. L’entourage supplante les professionnels (choisis à 23%) dans la recommandation d’un vin ou d’un champagne, alors que les sites Internet se classent en 3ème position des sources d’information consultées, avec 8% des réponses, ex aequo avec les guides spécialisés. Suivent les magazines et la presse (4%), puis les applications mobiles (2%).

Consommation de boissons alcoolisées : le vin en tête
À la question « quel type de boissons alcoolisées préférez-vous consommer ? », 34% des Français répondent privilégier le vin. Viennent ensuite les spiritueux et cocktails (22%), la bière (16%), puis le champagne et les vins effervescents (15%). En termes de catégories, les CSP+* consomment davantage de vins tranquilles que la moyenne (49%) ; les jeunes* déclarent quant à eux consommer autant de bière que de vin et de cocktails (respectivement 24%, 23% et 22%). Enfin, les femmes consomment 2 fois moins de spiritueux « sec » que les hommes, mais 2 fois plus de champagne et de vins effervescents (prosecco, cava…). A noter que 13% des Français ne consomment jamais de boissons alcoolisées !

LES LIENS ENTRE LE MONDE DU VIN ET CELUI DE LA GASTRONOMIE

Les Français, friands de gastronomie
Près de la moitié des Français (48%) se déclare intéressée par la gastronomie. Un intérêt qui se traduit, entre autres, par la fréquentation régulière de restaurants : 13% des personnes interrogées s’y rendent plus d’une fois par semaine (une donnée qui s’élève à 24% à Paris). Comme pour le vin, la recommandation de l’entourage est la première source consultée pour choisir un restaurant (59%). Les sites Internet et les applications mobiles sont force de recommandation pour 15% des Français, tandis que 8% privilégient les guides spécialisés.

Le vin indissociable de la gastronomie
Au palmarès des sujets les plus suivis sur les réseaux sociaux par les Français, la gastronomie gagne une place cette année et se situe en 2ème position, derrière la musique et loin devant le vin (13ème position). Cependant, le vin est considéré par les Français comme indissociable de la gastronomie : pour 75% d’entre eux, un bon repas se déguste forcément en compagnie d’une bouteille de vin. Une proportion qui atteint 90% chez les grands consommateurs* et une opinion que même les 18-25 ans partagent, à 68%.

Le choix du vin au restaurant
Pour choisir le vin au restaurant, 58% des Français se fient avant tout à leurs connaissances ou à celles de leur entourage, quel que soit leur niveau de connaissance. Ils font également confiance, pour 50% d’entre eux, aux conseils du restaurateur ou du sommelier, alors que 15% choisissent au hasard. Au moment de sélectionner le vin au restaurant, 6% des Français recherchent des informations via leur smartphone ; une proportion qui s’élève à 12% chez les jeunes.

L’INFLUENCE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

L’importance des blogs
Si 26% des Français consultent des blogs une à plusieurs fois par semaine, ils sont 17% à consulter régulièrement des blogs spécialement dédiés au vin. Parmi eux, 82% accordent une très grande importance aux conseils qu’ils y trouvent : un intérêt qui se traduit d’ailleurs pour 27% d’entre eux par la transformation en acte d’achat de vins qui y sont recommandés.

Le rôle des réseaux sociaux
Pour les Français, les réseaux sociaux doivent avant tout fournir des informations complètes sur un produit en particulier (62%). Ils cherchent également à y découvrir de nouveaux produits (26%) et à pouvoir y partager un avis sur les vins dégustés (14%). En 2015, 37% des Français ont déjà consulté un réseau social dédié au vin, et 17% d’entre eux ont acheté un vin qui y était recommandé.

Et les applications dans tout cela ?
En 2015, le nombre d’applications dédiées au vin et à la gastronomie utilisées par les Français est relativement stable : 37% des Français en possèdent au moins une sur leur smartphone ou tablette. Une proportion largement supérieure parmi les grands acheteurs (71%) et chez les jeunes (54%). Les attentes des Français vis-à-vis de ces applications résident avant tout dans les conseils qu’ils y trouvent pour choisir le vin, ex aequo avec les accords mets-vins (12%). 28% des détenteurs de supports mobiles ont déjà acheté du vin par ce biais, un chiffre largement en hausse par rapport à l’an dernier (9%).

LES COMPORTEMENTS D’ACHAT DE VIN

Consommer le vin : chez soi ou hors domicile
Les Français préfèrent consommer du vin dans la sphère privée, chez eux ou en famille (73%), puis chez des amis (29%). La consommation de vin au restaurant arrive en troisième choix (18%), suivie par les bars (6%). Parmi ceux qui consomment du vin au restaurant, la majorité le commande à la bouteille (44%) : un choix qui a la préférence des Français devant la consommation de vin au verre (19%) et en pichet (18%).

L’achat de vin sur Internet
La grande distribution reste en 2015 le circuit privilégié des Français pour l’achat de vin (55%), suivie par les cavistes (29%) et l’achat direct auprès du producteur (10%). Internet arrive en 4ème position avec 6%. Cette année, les Français sont plus nombreux à avoir franchi le cap de l’achat de vin en ligne : 30% contre 24% en 2014. Si, pour 57%, l’achat de vin sur Internet n’a lieu que quelques fois par an, les grands acheteurs sont plus de 50% à s’approvisionner en ligne au moins une fois par semaine. En tête des freins à l’achat en ligne : la peur de la casse (17%) et le montant des frais de port (14%). À noter que 27% des Français n’ont jamais acheté de vin en ligne car… ils n’y ont tout simplement jamais pensé !

Où les Français achètent-ils leur vin en ligne ?
Au premier rang des e-commerçants de vin, on retrouve les sites de producteurs, choisis par 50% des acheteurs de vin en ligne, suivis des sites de la grande distribution ex aequo avec les cavistes en ligne (35%), puis les sites de ventes privées (32%). Les box vin et les sites d’enchères de vin sont chacun choisis par 15% des acheteurs.

Retrouvez toutes les infographies du Baromètre SOWINE/SSI 2015 sur www.sowine.com/barometre

Le Baromètre SOWINE/SSI est la première étude consacrée au rapport des Français avec le vin, aux sources d’information, à l’influence d’Internet et des nouvelles technologies sur le comportement des consommateurs en France. Publié pour la première fois en 2010, le Baromètre SOWINE/SSI en est à sa 6ème édition.
Cette enquête indépendante a été réalisée par Survey Sampling International en mai 2015 sur un échantillon de 1111 personnes représentatif de la population française, âgées entre 18 et 65 ans. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas, sur la base des critères du sexe et de l’âge, par questionnaire auto-administré en ligne.

Pour plus d’informations, plus de détails sur les perspectives, et pour obtenir d’autres résultats chiffrés, contactez :
Sylvain Dadé | sylvain@sowine.com |+33 (0)6 67 36 55 63
Marie Mascré | marie@sowine.com | +33 (0)6 99 34 73 51